Le Service européen pour l’action extérieure et la diplomatie publique

Simon Duke
ISBN 13 EIPA Code #: Year: 2013 Pages: Digital: 0 €


Downloads : 999

Suggest this page to a friend


Description


Le présent document de réflexion porte essentiellement sur le rôle joué par le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) dans le cadre de la diplomatie publique. Ce choix de thème s’explique en particulier par les changements institutionnels observés au sein de l’UE à la suite de l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, le 1er décembre 2009, qui a placé le SEAE, en sa qualité de facilitateur de premier plan, au cœur des relations extérieures de l’UE. Le potentiel latent du Service d’insuffler plus de cohérence, d’efficacité et de visibilité dans les actions extérieures de l’UE pourrait avoir des retombées positives sur la diplomatie publique.

Le présent document reconnaît toutefois que la diplomatie publique de l’UE devra relever d’importants défis du point de vue de ses aspects extérieurs. Nombre de ces défis sont propres à l’UE et découlent d’incertitudes provenant du traité de Lisbonne lui-même, tandis que d’autres sont de nature plus générique et s’appliquent avec la même vigueur à la diplomatie publique dans d’autres institutions de l’UE ou au contexte national. Par conséquent, afin de comprendre le rôle potentiel que peut jouer le SEAE dans la diplomatie publique de l’UE, il s’avère nécessaire de décrire brièvement les pratiques pré‑Lisbonne en la matière. Les dernières sections portent sur le Service lui-même et, en particulier, sur les délégations de l’UE, qui font partie intégrante du SEAE.

Le document est divisé en six sections. La première porte sur la signification de la notion de « diplomatie publique », qui demeure multidimensionnelle et souvent imprécise. Dans le même ordre d’idée, la deuxième section aborde la signification et l’évolution de la diplomatie publique, en particulier au niveau européen. La nature « intermestique » de la diplomatie publique de l’UE y sera examinée. La troisième section présente un bref aperçu de la pratique pré-Lisbonne en matière de diplomatie publique, de ses défis et de ses manquements. L’incidence de la « pilarisation » de l’UE sur la diplomatie publique sera plus particulièrement envisagée. La quatrième section examinera le contexte post‑Lisbonne et le rôle de premier plan joué par le SEAE eu égard à la diplomatie publique. La section suivante sera axée sur les délégations de l’UE, qui déploient la diplomatie publique extérieure de l’Union sur le terrain. La dernière section reviendra sur les thèmes précédemment abordés et portera sur l’incidence potentielle des doubles défis et sur l’avenir de la diplomatie publique de l’UE